top of page

Sentinelle

De Hugo Benamozig, David Caviglioli



A voir sur Prime Vidéo







Le pitch : François Sentinelle mène une double vie. Le jour, il est le flic le plus médiatique de l’Île de la Réunion, connu pour ses méthodes musclées et ses chemises à fleur, poursuivant les criminels à bord de son célèbre defender jaune. Mais hors des heures de service (et bien souvent pendant), Sentinelle a un autre métier : chanteur de charme.


Bon soyons clair, le film est un show à 2000% autour du comique le plus rn vue du moment, Jonathan Cohen.


La réalisation n’a rien d’original comme souvent dans les comédies françaises et on sent le projet tourné vite avec pas énormément de moyens mais une idée excellente, laisser Cohen faire du Cohen et utiliser son personnage de looser un peu con sur le retour se ridiculiser dans toute sa splendeur.


On est très proche de Marc dans les séries la Flamme et le Flambeau et c’est très drôle. Certes, pour certains ce sera too much, une overdose de Jonathan Cohen. Pour ma part je me suis vraiment marré tout du long sans longueurs. Le scenario est rythmé de vannes et situations absurdes autour de ce personnage improbable et tellement imbu de lui même qu’on adore le détester et rire à ses dépends.


C’est très con, à l’humour régressif mais jouissif et le décidément très demandé Raphaël Quenard donne le pendant rationnel idéal à l’énormité du personnage de Sentinelle.


Une belle réussite comique, ce qui est loin d’être facile dans ce genre souvent sinistré. Jonathan Cohen accroche donc une nouvelle étoile à son parcours sans faute au top des comiques français. Il tient bien son personnage et ça fonctionne.


La piste aux Lapins :




Posts récents

Voir tout
bottom of page