top of page

Rebel Moon - enfant du feu

De Zack Snyder





Une paisible colonie sur une lune lointaine est soudain menacée par les armées d'un tyran et place tous ses espoirs de survie entre les mains d'une mystérieuse inconnue.


Voici donc LE blockbuster SF de Netflix, enfin sa première partie, tant attendu depuis des années. Attendu parceque mis en scène par un réalisateur qui a toujours eu une ambition visuelle folle et a souvent divisé la presse. Il est vrai que 300 était très beau visuellement mais sa mise en scène balourde dopée de ralentis inutiles et son scénario tenant sur un ticket de métro avaient de quoi faire pâlir. Puis Watchmen fut une surprise de taille, Snyder réussissant l'impossible adaptation d'un comic culte réputé inadaptable. Son travail sur le DCEU universe de DC comics et Warner fut lui aussi à la fois bon et très mauvais, de la sobriété de Man of Steel et l'excès de tout dans Batman Vs Superman et le grand n'importe quoi de Justice League, amenant à la fin de 10 ans de errements pour les concurrents de Marvel. Puis il perdit sa fille en plein Justice league, quitta le navire et rebondit sur Netflix avec son film de zombies. Le revoici donc avec ce sous Star Wars qu'il n'avait pas réussi à vendre à Lucasfilms avant le rachat par Disney.


Et c'est vrai que le film est lourdingue. On voit clairement le pognon sur les effets spéciaux, pzrfois très fond vert quand même, il y a un univers space opéra mais Snyder pompe à peu près tout ce qui a existé en commençant par l'inspiration des Sept Samourai de Kurusawa sur Georges Lucas. Et son déroulé du recrutement des rebelles et tout simplement ridicule. Niveau scénario on approche le degré zéro d'intelligence. Les personnages ne sont pas incarnés et sont des vignettes qu'un petit garçon de deux ans collectionnerait, pas mieux.


Difficile donc de s'attacher à cette histoire. Certes le méchant est très méchant mais il est tellement caricatural en nazi de l'espace sous stéroïdes que de la même manière, nos yeux s'écarquillent devant le fait que Netflix ait probablement sorti au moins 200 M de dollars pour produire ce machin. C'est parfois aussi moche qu'un autre film insupportable de Zack Snyder, le tristement célèbre Sucker Punch, où il n' y avait que de l'action et des personnages badass.


Voilà, c'est juste très mauvais et on comprend que la critique défonce cet énorme nanar qui a du couter très cher mais pas en scénariste.


La piste aux Lapins :




Posts récents

Voir tout
bottom of page