top of page

Maestro

De Bradley Cooper




Le récit de l'amour aussi grandiose que téméraire qui unira toute leur vie le chef d'orchestre et compositeur Leonard Bernstein et Felicia Montealegre Cohn Bernstein.


Pour son second film après "A star is Born", Bradley Cooper confirme ton talent de metteur en scène. Toujours intéressé par la musique, classique cette fois-ci, Cooper nous entraine dans un tourbillon qui suit le surdoué chef d'orchestre et compositeur dès la vingtaine dans un dynamisme et un souffle communicatif. Son choix de mise en scène oscille entre le très théâtral, la comédie musicale façon show qu'embrassa Berstein au cours de sa carrière. Ces choix permettent au film de ne pas tomber dans le biopic à la facture trop classique et de montrer l'enthousiasme du personnage et la force qu'il drainait. Même en étant égoïste ou en se comportant comme un connard, ses proches lui pardonnaient car il était généreux et sincère dans ses émotions, mais ultra égoïste, imposant sa bisexualité à sa femme. Magnifique Carey Mulligan, comme toujours parfaite et d'une finesse de jeu qui force le respect. Le film suit ainsi le personnage sur plusieurs décennies et sa relation amoureuse pleine de souffrance et de rejet pour son épouse de part sa double vie à peine voilée.


L'ambition esthétique du film côtoie donc une ambition narrative épousant la virtuosité du personnage et son côté enfantin, qui refuse de grandir ou de se plier aux codes. La créativité d'un gentil despote destructeur pour son entourage est superbement relatée tout en apportant la nuance permettant de comprendre tout l'amour que sa femme et ses enfants lui portaient malgré tout. Car Bradley Cooper en fait un gentil Tiran, attentionné et aimant malgré son comportement. Tout l'intérêt est donc dans ce portrait ambigu qui permet de montrer le génie du personnage et sa face plus sombre sans porter de jugement et avec un regard adulte et dénué de moralisation pudibonde.


Un film très réussi habité par son réalisateur-interprète qui se donne pleinement dans les deux exercices pour livrer un film élégant et mature.


La piste aux lapins :





Posts récents

Voir tout

Eat the Night

De Caroline Poggi, Jonathan Vinel Pablo et sa sœur Apolline s’évadent de leur quotidien en jouant à Darknoon, un jeu vidéo qui les a vus grandir. Un jour, Pablo rencontre Night, qu’il initie à ses pet

Comments


bottom of page