top of page

Normale

De : Olivier Babinet



Le pitch : Lucie a 15 ans et gère tant bien que mal le quotidien, entre le collège et un petit boulot. Elle vit seule avec William, son père, qui, sous ses abords d’adolescent attardé, lutte contre la sclérose en plaques. L’annonce de la visite d’une assistante sociale va bousculer cet équilibre précaire.


Benoit Poelvoorde est comme toujours excellent quand il joue les hommes brisés. Ici c’est par le deuil de sa femme qu’il ne fait pas et par une malodie qui le diminue peu à peu. L’histoire de Normale, de cette adolescente qui n’a rien d’exceptionnel et porte à bout de bras son père, assurant le maintien du foyer, est touchante. Justine Lacroix s’en dort très bien même et les passages oniriques ou de rêves et cauchemars imaginaires donnent un certain charme à l’ensemble.


Hélas l’histoire n’a rien d’extraordinaire non plus et c’est ce qui fait la limite du long métrage, un brin déceptif par son manque d’ambition narrative plus forte. Le film est rattrapé par son sujet et au final reste trop banal. Dommage.


La piste aux Lapins :







8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page