top of page

Netflix : Fairplay / El Conde, / Reptile





Fair Play


De Chloe Domont

Avec Phoebe Dynevor, Alden Ehrenreich


Une promotion inattendue dans un fonds d'investissement pousse deux jeunes amoureux au bord de la rupture et menace de détruire bien plus que leurs récentes fiançailles.


La réalisatrice choisit un angle original pour parler de féminisme et de misogynie dans le monde d'aujourd'hui ou plutôt dans une strate aisée de la population américaine, à savoir des traders sans foi ni loi.


En s'appuyant sur le style "50 nuances de Grey" et les films érotisant sur de jeunes trentenaires, elle use des codes sexuels un peu putassiers du genre pour mieux cibler son discours. Et au final, le film vire au thriller et réussit plutôt bien à toucher sa cible même si on voit un peu l'issue arriver et que l'impression de mixte de style, de pompage de scènes à droite à gauche donne un goût de déjà vu ou plutôt de recyclage intelligent de scènes et codes déjà expérimentées par d'autres. Il n'en reste pas moins un film efficace qui tient son suspens. Pas mal.


La piste aux Lapins :




Le Comte

De Pablo Larrain



Augusto Pinochet est un vampire prêt à mourir, mais les vautours de son entourage ne le laisseront pas partir aussi facilement.


Avec Neruda et Jackie, Pablo Larraín a montré qu'il avait un réel talent pour justement ne pas tomber dans un biopic attendu. Il a un vrai regard, de vraies idées de mises en scène qui mettent l'histoire vraie au service du cinéma et de la mise en scène et non l'inverse. Le poète chilien et Jackie Kennedy ont eu droit à un traitement très classe. Son Spencer sur Lady Di m'a davantage laissé de marbre.


Sélectionné à la 80ème Mostra de Venise , le réalisateur chilien ose un "biopic" provocateur en présentant Augusto Pinochet immonde dictateur auquel il donnera les traits comme un vampire. Ce dernier vit caché dans un manoir mais décide d’arrêter de boire du sang au bout de 250 ans car il ne supporte plus son déshonneur et des conflits familiaux provoqués par sa situation. Il dé&prime et voudrait mourir.


"Le Comte" est plus facile d'accès qu'il n'y parait. Il est vrai que le noir et blanc, l'absence de stars et le thème ne risquent pas de déplacer les foules sur Netflix. Bien que le long métrage soit un peu trop long, il mérite qu'on s'y arrête. La charge de Larrain contre le dictateur et sa famille de parasites ayant massacré des milliers de personnes pour s'enrichir, est d'autant plus intéressante qu'elle s’effectue avec un grand cynisme. On y voit la bassesse et petitesse humaine de chacun de ses membres et leur manque cruel d'humanité. Le quotidien de ces monstres froids vus par le biais de la fable est une excellente idée. Le film est drôle parfois mais hélas le noir et blanc sublime n'empêche pas le macabre de finir pour tout envelopper faute de discours et de direction vraiment construite. Le réalisateur délaisse la charge pour le fantastique, ce qui évidemment fait perdre son expérience d'une grande part d'intérêt. Le film a pour limite et comme originalité la même caractéristique, son grotesque assumé. Mais tentez de regarder 20 minutes, personnellement j'ai poursuivi, curieux, si ceci vous gave vous n'aurez qu'à zapper. Expérience intéressante.


La piste aux Lapins :



Reptile


De Grant Singer

Avec Benicio Del Toro, Justin Timberlake



Un meurtre mystérieux. Un policier endurci. Une vérité si dangereuse qu'elle dépasse l'imagination.


Trhiller efficace, Reptile permet de nouveau de constater que Justin Timberlake est un très bon acteur, et donne le plaisir de revoir Benicio Del Toro dans un bon rôle. Benicio n'est pas si présent que cela au cinéma et franchement çà fait du bien de voir l'animal.


Outre ce plaisir réel de voir ce bon casting s'animer, Reptile a sa dose de suspens nécessaire pour passer un bon moment. Certes le film est trop long et ces 2h14 auraient méritées 25 minutes en moins mais le film se tient, la réalisation est tendue et l'enquête suffisamment rythmée pour ne pas vous perdre. Bon film.



La piste aux Lapins :




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page