top of page

Mulan

De: Niki Caro


Dernier blockbuster révisionniste du catalogue de dessins animés Disney, Mulan est tout petit peu original.


En effet, contrairement à d'autres réadaptations, le film n'est pas un copier-coller exact des scène du dessin animé et nous évite toute chanson.


Le film a un budget colossal et çà se voit à l'écran. C'est très beau et plusieurs scènes font penser à Tigre et Dragons.


Le seul problème est en fait l'histoire, plutôt très ennuyeuse et attendue. Voir un film de guerrière chez Disney où çà se bastonne tout le temps, c'est second degré en soit mais avouons le, c'est un peu chiant, souvent.


Disney nous balance un discours féministe bien lourdingue mais aussi une absence de goutte de sang et juste les méchants qui meurent, et puis des valeurs famille, patrie qui sont quand même ultra simplistes.


Le plus grand intérêt du film est la petite révolution qu'il représente. Il n'a pas du tout marché en Chine et fait même un fours, ce qui tend à montrer que le public chinois n'est pas dupe des produits qui ne sont pas culturellement de chez eux. L'entrée sur ce marché qui pèse de plus en plus lourd dans les recettes mondiales des blockbusters américains, n'est pas si simple.


Ensuite Disney a opté pour diffuser le film en VOD payante à 30 $ sur sa plateforme Disney + plutôt que de le sortir au cinéma aux USA et en Europe. Et là pour le coup sa stratégie a fonctionné puisqu'il est déjà à plus de 250 millions de recettes au bout d'une quinzaine de jours et que le public achète le film. Cette stratégie est à comparer à celle de la Warner qui a sorti TENET en espérant profiter du box office sur le long terme et qui s'en mord les doigts car le film de Christopher Nolan encaisse trop peu de recettes. Alors c'est aussi du au fait que de nombreuses villes américaines voient les cinémas encore fermés et au fait que l'opus de Nolan est de loin le moins réussi et le plus critiqué.


Mais cette stratégie risque de peser sur les mois à venir et hélas par pour le bien des exploitants de cinéma qui souffrent déjà beaucoup du Covid.


Bon si on en revient au film, il est assez sans saveur et trèèèès familial.


La piste aux Lapins :







2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Soul

1917

Comments


bottom of page