top of page

Soul

De: Pete Docter



Le dernier film des studios Pixar sort exclusivement sur Disney Plus et pas au cinéma et c'est la première fois qu'un film Pixar est privé des salles obscures. C'est un coup dur pour le cinéma et c'est surtout fort dommageable tellement ce dernier opus est très réussi.


Alors que le studio à la lampe s'est perdu dans des suites consensuelles durant les années 2010, SOUL raisonne comme le rappel que lorsque les artistes du studio se mettent à créer un nouvel univers, parfois c'est juste génial. Si "En avant" était très pauvre scénaristiquement avec des personnages trop consensuels, SOUL fait évidemment penser à VICE VERSA du même Pete Docter. On y croise non plus des sentiments qui créent la personnalité mais carrément des âmes.


L'idée conceptuelle est excellente et le rendu graphique original par rapport aux créations précédentes. L'identité visuelle fonctionne à merveille et alterne avec le monde des humains.

Les deux personnages que sont la jeune âme perdue et l'âme du héro jazzman sont super bien croquées. L'humour est comme souvent très fin et parfois ravageur mais surtout le film touche à l'universel avec une profondeur qu'on n'avait plus vue depuis Là-haut ou Wall-E.


SOUL est drôle et sur la fin très émouvant, en suivant des chemins non attendus et plus adultes que VICE VERSA. J'ai d'ailleurs préféré SOUL à son prédécesseur, pour sa thématique plus profonde et pour ses personnages plus attachants.

Une vraie grande réussite.


La piste aux Lapins :









2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

1917

コメント


bottom of page