top of page

M. Nobody

De: Jaco Van Dormael



Jaco Van Dormael revient 10 ans après le « 8ème jour » et 20 ans après Toto le héros. Autant dire qu’il est rare au cinéma. Si son film sur un jeune trisomique était consensuel et hélas larmoyant, son « toto le héros » avait du style. Qu’en est il de ce projet maudit, « Mr Nobody » dont la sortie a été différée à maintes reprises ?

Le thème est très intéressant, il s’agit de l’histoire de Némo, un vieillard de 100 ans qui est le seul être humain encore mortel dans un monde futuriste d’immortels. Ce dernier se rappelle son passé et divague sur les multiples vies qu’il a selon lui toutes vécues selon les choix de vie qu’il aurait accomplis à tel ou tel instant de son existence.

L’incidence de petites décisions sur le cours de la vie…quelle belle idée !


Mais voilà, si les effets spéciaux sont parfaitement maitrisés et ont du couter bonbon à la production (c’est joli !), si le style et les petites anecdotes rappellent Jean-Pierre Jeunet lorsqu’il ne se caricature pas, les effets de mise en scène alliés à ces deux éléments rendent le tout pour le moins bancal car sentant le déjà vu et surtout desservant le propos.

Si seulement les producteurs avaient filé moins de fric à Van Dormael…peut-être se serait-il concentré moins sur la forme et plus sur la cohérence du fond. Car c’est quand même très brouillon.


Il y a de belles scènes, de belles idées, de belles images mais le lien ne prend pas. Aligner des vignettes sous prétexte d’une histoire patchwork ne suffit hélas pas du tout.

Et pourtant on voudrait l’aimer ce film, Jared Leto est parfait, le réalisateur est doué, ceci crève l’écran mais bon…le film est raté, tout simplement. Un film sympathique cependant, qui mérite d’être vu si vous n’avez rien d’autre à faire. Vous ne perdrez pas non plus votre temps, c’est agréable mais question claque de cinéma, nous passerons notre chemin pour cette fois-ci.

La piste aux Lapins :






















1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page