top of page

Les marches du pouvoir

De: Georges Clooney


Georges Clooney est un acteur respecté pour son charme, son jeu très bon, son café, ses choix de carrière construits et intelligents, son engagement politique...et ses cheveux blancs. Mais depuis 10 ans, Georges a aussi la classe en tant que réalisateur.


De "confessions d'un homme dangereux" à "good night and good luck", Clooney rejoint les acteurs réalisateurs stars et démocrates à la Robert Redford, dont les films sont de très bonne facture. Alors forcement, quand Clooney décide de réaliser un long métrage inspiré de réelles campagnes primaires démocrates, on s'y intéresse.


Quel regard critique ce dernier va t il donner ? D'autant qu'il choisit pour ce faire l'acteur qui explose dans "drive", Ryan Gosling.


Alors qu'en est il du film ?


Et bien la mise en scène et le jeu sont de haute facture mais il y a comme un hic hic hic hic. Et ce hic est un film français, "l'exercice de l'Etat" sorti la même semaine et autrement plus passionnant. En effet, Clooney nous conte une histoire pas très originale où les idéaux d'un jeune directeur de campagne se confrontent au fait que son candidat n'est pas aussi blanc qu'il n'y parait. Sauf que l'angle de l'attaque est facile. C'est sa vie privée et non ses idéaux politiques qui déclenchent l'imbroglio du film.

J'aurais aimé que le film s'attache au fond des choix politiques et non à un jugement que les européens jugeront somme toute puritain, versant dans un angélisme de bon aloi.


Aux Etats-Unis, on peut comprendre que le film soit considéré comme engagé. En France, ceci fait hélas sourire. Nan ce n'est pas parcequ'on a de beaux discours qu'on est moralement irréprochable. Sans déconner ? Nous ne sommes pas gouvernés par des sages philosophes désintéressés et eunuques ? Ah bah là je suis affligé, non, vraiment.


Bref, Clooney fait monter la sauce trop haut pour retomber sur un épilogue très décevant car manquant d'ambition. La charge politique est bien fade...Un long métrage qui vous plaira si vous aimez Georges et les flamby. Mais pas un mauvais film non plus. La prochaine fois Georges, dénoncez le trafic d'armes ou la faim dans le monde. Non j ai mieux, l'exploitation du café par de grandes firmes en Amérique latine, ce serait gonflé...et carrément plus Rock n'roll !


La piste aux Lapins :


























1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page