top of page

"Les Amandiers"

Dernière mise à jour : 7 janv. 2023

De: Valeria Bruni Tedeschi



Fin des années 80, Stella, Etienne, Adèle et toute la troupe ont vingt ans. Ils passent le concours d’entrée de la célèbre école créée par Patrice Chéreau et Pierre Romans au théâtre des Amandiers de Nanterre. Lancés à pleine vitesse dans la vie, la passion, le jeu, l’amour, ensemble ils vont vivre le tournant de leur vie mais aussi leurs premières grandes tragédies.


Valeria Bruni Tedeschi fait revivre le théâtre des Amandiers période Patrice Chéreau et livre un film autobiographique très réussi. La bande de jeunes acteurs qui jouent eux-mêmes des acteurs en herbe est très crédible et donne à voir une période qui balance entre légèreté de la jeunesse et de la créativité mais aussi de la peur du Sida et des dégâts des drogues dures.


Le tragique est parfois un peu trop emporté notamment par l'un des personnage écorché vif dont on se doute de la trajectoire et qui en fait peut-être un peu trop à mon goût.

Le long métrage est intéressant de part le témoignage de l'intérieur de l'école, de la façon dont ces jeunes artistes apprenaient et se donnaient à fond dans l’espoir d'une carrière. Louis Garrel en Patrice Chéreau est à la fois crédible , totalitariste et amusant. Les mystères du jeu sont montrés avec intelligence et bienveillance sans se la péter, ce qui aurait pu être la limite d'un tel film.


Nadia Tereszkiewicz interprète la jeune Valeria Bruni Tedeschi avec un style qui rappelle l’actrice qu'on connait sans pour autant tomber dans le mimétisme.


On peut apprécier que la réalisatrice n'ait pas souhaiter filmer à la Chéreau, de façon très proche des corps car ceci aurait agacé plus qu'autre chose. On voit la méthode Chéreau mais elle n'étouffe pas le film.


"Les Amandiers" est un beau portrait de groupe autant qu'un hommage intelligent à toute une génération d’acteurs.


La piste aux Lapins :




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page