top of page

Coupez !

De: Michel Hazanavicius



Michel Hazanavicius a toujours aimé les cncepts, du détournement des OO7 avec Oss117 à The Artist et son hommage au muet, sa filmographie déborde d'un amour les genres de cinéma et pour la fabrication de ce dernier, avec tout ce qu’elle a de factice assumé. En adaptant un petit film japonais où un tournage de film de zombies est perturbé par des zombies, il s'essaie à un film méta hyper casse gueule. La première demi heure est un long plan séquence en forme de film Z fauché avec des effets spéciaux tous pourris et une histoire pas terrible. On se prend à avoir peur car malgré quelques sourires on se dit que çà risque d'être long.

Puis Hazanavicius raconte l'avant et la préparation avec un film plus construit et plus drôle puis dans une 3ème partie de vrai tournage avec l’envers du décors et la prouesse technique de la première demi heure "en direct".

Et là le film devient hilarant et les deux premières parties trouvent leur entière justification. Ce procédé n'a rien de révolutionnaire mais il est non seulement original et rend un superbe hommage aux techniciens de petits films fauchés qui se démerdent avec trois fois rien pour créer de la magie.

Et raconter de façon aussi comique les dessous de la fabrique est une excellente idée donnant un très bon film, surprenant.

Romain Duris, Bérénice Bejo et Finnegan Oldfield sont excellents de bouten bout. Une très bonne surprise.


La piste aux Lapins :



































































































































Terrence Malick

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page