top of page

Blue Valentine

De: Derek Cianfrance


Le pitch : Dean et Cinty sont mariés et ont une petite fille adorable. Mais leur vie quotidienne semble monotone et leur couple se porte mal. Flash back sur le début de leur aventure.



Le film de Derek Cianfrance a reçu une critique unanimement excellente à sa sortie cette semaine, le long métrage étant hélas très mal distribué.


La presse y voit un film original et ambitieux sur la désagrégation du couple. Moi j'avoue m' y être ennuyé et être resté sur ma faim. Explications.

L'histoire de couple nous est racontée par ses débuts et ses moments heureux à travers des flashs backs qui découpent la fin de cette histoire d'amour et sa déliquescence. Mais entre les deux, le cinéaste choisit de dessiner des pointillés.


Le jeu d'acteurs de Ryan Gosling et Michelle Williams est excellent, les deux acteurs étant d'ailleurs de plus en plus présents dans les films indépendants du moment et leur côte est au beau fixe, c'est mérité. En revanche, la réalisation s'avère très peu originale car empruntée au ciné vérité vu dans "the wrestler" de Darren Aronofsky ou "the fighter" de David O'Russell. Or pour un thème vu et revu au cinéma, il ne faut pas que de bons acteurs et l'idée du scénario doit être brillante.

L'histoire est celle d'un échec, d'un couple fondé sur un évènement qui accélère leurs choix, une coincidence qui s'avérera une erreur car tout les sépare dès le début. Et on ne sauve pas un couple en faisant un enfant ou en achetant une maison...en ce sens le film réussit en partie son propos à travers quelques scènes parallèles de présent et de passé. Mais ces morceaux de vie sont hélas secs et je n'ai pas réussi à m'émouvoir et à éprouver une quelconque tristesse, peut être parceque cette thématique manquait à mon sens profondément d'originalité tant dans la forme que dans le fond, raté.


Le fait de ne pas du tout développer les années de vie du couple et les éléments du début qui ont dérapé enlève beaucoup de la force du film. Des tas de couple se mettent ensemble sur un faux départ et arrivent à sauver le tout sur d'autres éléments, ce que l'on appelle construire. Qu'est ce qui n'a pas marché ici ? Le film le suggère mais très mal et donne le sentiment de rester inachevé. J ai pensé à d'autres films comme "les noces rebelles" ou "5x2" ou "500 jours plus tard". Dans ces films, la raison de la destruction du couple est admirablement démontrée. Dans "les noces rebelles" de Sam Mendes, un jeune couple confronte ses rêves de grandeur à la morne réalité d'une petite vie d'américain moyen et ne se supporte plus lorsque l'espoir disparait, dans "5x2" François Ozon montre sur cinq scènes de cinq époques de la vie d'un couple ce qui a pu ne plus fonctionner à un moment. Dans "500 jours plus tard", il nous est détaillé à quel point deux êtres peuvent envisager une relation et la voir sous un angle radicalement différent. Si l'ellipse a parfois un rôle efficace, ici, érigée en ossature de la narration, elle limite le propos au postulat que les germes de la destruction d'un couple sont présents à l'origine. Intéressant mais un peu réducteur.

La piste aux Lapins :

















































Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page