top of page

Hors normes

Dernière mise à jour : 11 janv. 2023

De: Eric Toledano, Olivier Nakache



Eric Toledano et Olivier Nakache signent toujours des films où l'humour côtoie un dessin relativement fin d'un univers social. Ici on se rapproche davantage d'"Intouchables", le film étant plus engagé que "Le sens de la fête".


Vincent Cassel et Reda Kateb incarnent Bruno et Malik , qui chacun ont monté une association pour former des jeunes des cités en difficulté à encadrer des adolescents autistes complexes, que le système de soins public ne peut plus ou ne veut plus prendre en charge.


Forcément le thème est compliqué à développer et probablement ne fera pas l'unanimité tant le film dénonce en creux l'impuissance des pouvoirs publics, par faute de moyens notamment, à gérer des enfants autistes lourds quand ces derniers grandissent.

Le duo de réalisateurs a réussi à faire un constat certes partial mais qui a le mérite de poser le problème, avec humour et beaucoup d'émotion. Comme toujours le pathos est évité avec une grande classe et les réalisateurs préfèrent se marrer lorsque çà coince un peu.


Le duo d'acteurs est parfait, très bien entouré d'enfants autistes et de jeunes tous au diapason. On y vit donc une immersion dans un milieu où se cumule insertion sociale de jeunes de banlieue et gestion d'adolescents forcément complexe. Ou quand deux éducateurs font prendre conscience à des adolescents en difficulté scolaire qu'ils ont de la chance et qu'ils peuvent donner aux autres et non toujours se recroqueviller sur eux-mêmes. Le message peut sembler facile mais il est délivré dans un sens positif et constructif. Car "Hors normes" ne choisit pas une description idyllique de ces deux intégrations parallèles et au contraire décrit parfois avec humour et parfois avec gravité le combat qui doit être mené pour ne pas exclure totalement ces derniers.


Comme tout film du duo, le long métrage se veut optimiste et porteur d'espoir, partant du principe qu'il ne faut rien lâcher, bouger, agir et capitaliser sur la différence.


Le courage des personnages à gagner petite victoire par petite victoire donne du baume au cœur et le sourire tout en faisant prendre conscience d'un sujet qu’on préfère cacher ou auquel on préfère ne pas s'intéresser.


Les dialogues du duo sont comme toujours très bien ciselés et d'un humanisme qui fait du bien.

"Hors nomes" fait partie de ces films utiles car il touchera un large public sur une thématique pas évidente.


Un très beau film.


La piste aux Lapins :






Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page