top of page

Vaurien

De: Peter Dourountzis


Déjà débarque en ville sans un sou, avec pour seule arme son charme. Il saisit chaque opportunité pour travailler, aimer, dormir. Et tuer.


Pierre Deladonchamps est flippant dans ce rôle de sdf séducteur et serial killer. Il compose un frondeur libre, se foutant de tout et de l'argent et osant tout et tout le temps. Il est revêche, provocateur mais surtout il aime séduire.


Peter Dourountzis arrive subtilement à dépeindre une sorte de parasite qui s’immisce au sein d'une population elle-même en marge pour profiter d'eux, malgré leur pauvreté, et commettre ses crimes sans l'once d'une culpabilité, d'un remord ou d'une quelconque morale.


Ce mélange malsain donne à "Vaurien" des airs de thriller social où un type a la gueule d'ange fait son lit de la misère des autres pour mieux frapper. Le personnage est manipulateur et sans vergogne et en cela il fascine par son absence totale de limites.

Il incarne un danger toujours prêt à frapper tel un monstre froid et étrange.


La mise en scène est sobre, efficace et tombe jamais ni dans la cruauté ou la violence gratuite.

Le film parle du mal à l'état pur et représente un excellent premier opus.


La piste aux Lapins :










1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page