top of page

Vampire humaniste cherche suicidaire consentant

De Ariane Louis-Seize




Sasha est une jeune vampire avec un grave problème : elle est trop humaniste pour mordre ! Lorsque ses parents, exaspérés, décident de lui couper les vivres, sa survie est menacée. Heureusement pour elle, Sasha fait la rencontre de Paul, un adolescent solitaire aux comportements suicidaires qui consent à lui offrir sa vie. Ce qui devait être un échange de bons procédés se transforme alors en épopée nocturne durant laquelle les deux nouveaux amis chercheront à réaliser les dernières volontés de Paul avant le lever du soleil.


"Vampire humaniste cherche suicidaire consentant" est un film charmant. Ces vampires à l'accent québécois font preuve d'une originalité bienvenue dans le genre vampirique avec une love story adolescente toute mignonne.


La réalisatrice explore les troubles identitaires de deux adolescents qui se cherchent. On y parle de l'éveil à la sexualité et la difficulté du passage à l'acte, du spleen adolescent avec une belle photographies et de bonnes idées de mise en scène.


Le film se veut humble et jamais prétentieux, drôle à plusieurs moments et livre un beau portrait de la génération Z sous le prisme du film de genre.


Un petit film attendrissant, aux dialogues travaillés, à l'atmosphère sombre et surprenante.


On aurait aimé que le film ait un peu plus de mordant mais on passe un bon moment.


La piste aux Lapins :






Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page