top of page

Valérian et la Cité des Mille planètes

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023

De: Luc Besson



Je vais peut être vous surprendre mais j'ai trouvé le nouveau Besson moins pire que ce que je ne pensais. Bien sûr, l'animal est toujours doué pour la mise en scène, son univers SF est bourré d'imageries et de designs assez bluffants dont bien des blockbusters américains pourraient s'inspirer.

Ce cinquième élément 20 ans après et beaucoup plus cher a donc déjà son univers de réussi et s'avère être un bon divertissement trèèès grand public.


C'est fun et coloré, gentillet bien sûr mais bon çà, il ne faut pas s'attendre à du Bergman.

Et puis le scénario est un peu moins con que d’habitude chez Besson, qui sait très mal écrire et refuse obstinément de laisser d'autres se charger de ses scenarii, ce qui est à mon avis la grave erreur de sa carrière. Bon je vous rassure,on comprend très vite la fin ...

L'apparition de Rihanna et Ethan Hawke ne cassent pas trois pâtes à un canard mais ce n'est pas raté non plus. C'est juste simpliste.


Le seul truc, c'est qu'au bout d'un moment j'ai trouvé çà too much, trop riche en effets visuels, en bestiaire délirant et parfois indigeste pour la rétine. Car oui, si le budget est pharaonique, on ne peut pas dire que Besson se fout de son public, çà se voit à l'écran et il en met plein la vue.

Donc Besson réussit son pari d'un spectacle différent des blockubusters américains, inventif visuellement, sincère de la part de son auteur et c'est déjà une réussite. Après, le film a plus des aspects de fête foraine que de long métrage dont on retiendra quelquechose.


La piste aux Lapins :






0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page