top of page

The place beyond the pines

De: Derek Cianfrance



Derek Cianfrance est l'un des chouchous des critiques et festivals dans le monde du ciné indépendant Us. Son précèdent film, "Blue vallentine", déjà avec Ryan Gosling, avait reçu un excellent accueil. Pour ma part, il m'avait laissé de marbre.

Et chose curieuse, les défauts que je trouvais à ce dernier sont précisément gommés dans "The place beyond the pines", la grande qualité de "Blue valentine" manquant en revanche au film pour qu'il ne soit pas qu'une simple réussite.


Avec son casting beau gosse attitude composé de Ryan Gosling et Bradley Cooper, deux stars montantes que s'arrachent le ciné indépendant comme l'industrie Hollywoodienne, le public va à coup sur se déplacer.


Le film commence donc avec l'histoire d'un cascadeur à moto, Luke, qui use de ses talents dans un cirque. Ryan Gosling endosse un rôle qui fait penser à celui de "Drive", qui l'a fait exploser. Mais la crainte de la redite est vite dissipée.


Luke quitte son boulot pour s'occuper d'un fils qu'il n'a pas choisi et qu'il a eu avec une jeune femme à la suite d'une aventure sans lendemains. Mais contraint de trouver de l'argent, il va devenir braqueur et sa vie va croiser la route d'un jeune flic, interprété par Bradley Cooper.


La réussite du film tient en premier lieu au casting, Ryan Gosling et Bradley Cooper ne se cannibalisant pas et les seconds rôles étant en béton armé, que ce soit le génial Ben Mendelsohn (vu dans "Animal Kingdom" ou "Kill them softly, Cogan's Trade"), Ray Liotta, ou encore le jeune Dane DeHaan, découvert dans "Chronicle", et qui ira très loin...son rôle est tout aussi important que celui des deux têtes d'affiche et il assure carrément !


Mais là où "Blue valentine" m'agaçait, c'est que l'histoire d'amour du précédent film de Derek Cianfrance sentait trop le misérabilisme vu et revu maintes fois avec une histoire qui pour moi tournait en rond et au final racontait peu. Ici, au contraire, Cianfrance choisit de surprendre le spectateur en empruntant des détours et des virages aussi abrupts que la moto du héros. On ne s'attend pas à ce qui va advenir. Le scénario et l'organisation temporelle de cette vaste saga familiale est maligne.


Le réalisateur aborde ainsi la thématique de l'héritage laissé à sa descendance, l'héritage de ses choix et de ses erreurs. En peignant ces destins brisés ou accélérés sur des décisions prises sur le fil du rasoir, il réussit à donner un souffle épique à son récit pourtant sombre et baigné dans la même Amérique profonde et pauvre qui constituait déjà le cadre de son précédent long métrage.

La virtuosité de la mise en scène est évidente et force le respect. Cependant, devant tant de talent niveau interprétation, scénario et mise en scène, une certaine frustration est peu à peu remontée à la surface. A trop vouloir lier ces diverses histoires et surprendre par des cassures de récit, le réalisateur n'est t il pas passé à coté d'une certaine profondeur? Le rapport de culpabilité du flic est sacrifié rapidement pour passer au troisième acte tandis que la relation entre le fils du motard et le flic n'est que très peu développée elle aussi. Le flm évolue en laissant diverses pistes lancées mais jamais creusées bien profondément, comme si les sillons laissés par cette moto ne pouvaient pas être plus travaillés, la vitesse de l'histoire empêchant de s'y attarder.

C'est un peu dommage car ce goût amer de grand film raté prend le dessus sur celui de film très réussi...l'ambition du réalisateur se voyant à l'écran, on lui pardonne moins la légèreté de traitement de ses thématiques.


Mais on retiendra du film cet équilibre permanent entre mélo familial et polar noir, sans jamais sombrer dans le cliché, sauf peut être la dernière scène ...


Le film est cependant une très bonne surprise et laisse présager d'une filmographie à suivre de très près pour ce Derek Cianfrance, malin mais dont la patine n'attend que d'être polie.

La piste aux Lapins :


































































































Posts récents

Voir tout

Comentarii


bottom of page