top of page

Gatsby le Magnifique

De: Baz Luhrmann




L'adaptation de Scott Fitzgerald de 1974 avec Robert Redford et Mia Farrow m'avait relativement pétrifié d'ennui, avec une mise en scène relativement plate.

L'idée que Baz Luhrmann réadapte ce classique avec tout le manque de retenue qu'on lui connait était interessante. Et Léonardo DiCaprio en gatsby semblait parfait. Et comme Léo est un acteur brillant, il est Gatsby. Avec une classe qui force le respect, il est l’intérêt principal du long métrage. Mais contrairement à "Moulin rouge", Gatsby manque de souffle et de panache.


Et la comparaison est facile puisque Luhrmann en fout plein la vue niveau visuel et décorum dès le début. Il nous prend par la main pour entrer dans des fêtes somptueuses mais dépourvues d'âme. C'est peut être volontaire mais cette mise en scène, plombée par une voix off qui ralentit le rythme, aboutit à un résultat inverse à l'objectif et on s'ennuie un peu voire beaucoup.


Le film reste regardable car Leo est magnifique. Mais cette histoire méritait un traitement moins bourrin que cet étalage de couleurs et de rococo. La mise en scène et le montage écrasent les personnages. Carrey Mulligan, pourtant superbe actrice, devient une idiote sans aucun charisme.

Dès lors l'histoire d'amour perd une bonne part de crédibilité. Je suis content financièrement pour Baz Luhrmann et DiCaprio que le film marche au box office mondial. Artistiquement, c'est un autre rendez vous manqué pour Léo après le "John Edgar" de Clint Eastwood. Et ce n'est pas de sa faute à lui, toujours très bon, mais bien celle d'une mise en scène qui manque furieusement de finesse et ne colle pas à son histoire. Dommage.


La piste aux lapins :








0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page