top of page

Strictly Criminal

De: Scott Cooper



Après 15 ans de perdition totale dans des rôles où il se caricaturait, Johnny Depp revient à son meilleur.


Car on l'oublie un peu mais Depp est l'un des meilleurs acteurs de sa carrière, une carrière qui débuta par Tim Burton à son époque inspirée, le magnifique "Dead Man" de Jim Jarmusch, le génial "Las Vegas Parano" de Terry Gilliam, Emir Kusturica et son très beau "Arizona dream"...bref, un temps où Depp ne jouait ni pour le fric avant tout ni pour faire marrer ses gamins en se travestissant jusqu'à ne plus jouer que le même rôle incessant et agaçant, fatiguant. Quel gâchis...


Il aura fallu donc que Scott Cooper, excellent réalisateur de "Crazy Heart" et "Les brasiers de la colère" s'attaque à l'un des criminels psychopathes les plus terribles du crime organisé des années 70 et 80 pour que Depp rejaillisse. Alors certes, il est grimé une fois de plus mais bon, Marlon Brando avait assuré un retour fracassant en son temps en parrain de Francis Ford Coppola. La comparaison s'arrête là car "Stricty criminal" n’atteint pas ce niveau. Mais le film est très bon et surtout, il donne une image différente de ces rues de gangsters que Scorsese ou Brian De Palma ont immortalisées.


Johnny Depp incarne donc James «Whitey» Bulger, petit mafieux de Boston qui va prospérer en devenant informateur du FBI via un de ses "amis" d'enfance, John Connolly, joué par un Joel Edgerton tout en beaufitude et cynisme mêlés.


Depp est glaçant avec ses lentilles bleu-grises et son teint blafard. Il évolue tel un vampire manipulateur, capable d'une violence extrême à tout moment. Seuls trois personnes comptent, sa mère, son frère sénateur joué par le toujours parfait Benedict Cumberbatch, et son petit garçon. Le reste ne compte pas. Ou tout du moins le reste ce sont les affaires et les façons de les mener, par la peur. Comme si son humanité se limitait à trois personnes et peut être une cause, l'indépendance irlandaise. A part cela, le reste des humains sont des pions. Il incarne le crime organisé "personnifié" comme le dit l'un des personnages. Et c'est l'un des meilleurs rôles de Johnny Depp, assurément.


Et puis Scott Cooper est juste ultra doué. Le travail de reconstitution par son équipe du Boston des seventies est excellent. La mise en scène est tendue, brusque.


Espérons maintenant que Depp se ressaisisse avec d'autres projets de ce type. En tout cas, ce "Strictly Criminal" est une grande réussite.



La piste aux lapins :










Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page