top of page

Seul sur Mars

De: Ridley Scott



La science fiction est un genre parsemé de bouses intersidérales, et si ces dernières années nous ont donné un Gravity plutôt réussi techniquement mais à mon avis au scénario moribond, et un "Interstellar" qui a redonné ses lettres de noblesse à la SF métaphysique, il est rare de voir de grands films.


Ridley Scott reste culte pour deux films de SF, Alien et Blade Runner. Mais depuis son insipide "Gladiator", ce dernier enchaine des blockbusters pas toujours d'un grand niveau. C'est disons irrégulier en terme qualitatif et décevant quand il se met à faire un prequel d'Alien justement avec Prometheus ...


Avec "Seul sur Mars", Scott offre un rôle sur mesure à Matt Damon qui est souvent drôle et évite les moments concon avec la famille en pleurs sur l'écran et le chien noir qui fait ouaf ouaf en attendant que son maitre rentre sur terre. Cependant, la cool attitude du personnage finit par gaver ...


Le concept "réaliste" du film est très bon et le film se suit comme un bon divertissement, intelligent. Le seul problème est que l'histoire est très américaine, avec des chercheurs tellement gentils qu'on a parfois envie de les envoyer sur Mars eux aussi mais pour y rester...et puis la solidarité au cœur de leurs préoccupations, des relations avec la Chine (pour que le film se vende bien sur le marché chinois) sont des éléments fadasses et terriblement fake. On a du mal à y croire.


Certes, c'est une bonne idée de ne pas nous imposer un alien, un méchant très con ou très...méchant...mais disons qu'on a du mal à croire que la Nasa dépense des milliards pour aller chercher un mec sur Mars, qu'un équipage de vaisseau désobéisse aux ordres. L'histoire est tout simplement bête avec un happy end horripilant qui me fait dire que Scott a vraiment perdu. C'est consensuel. Et dire qu'il va réaliser Prometheus 2 (Alien-Paradis)...mais sur le 1er il avait juste enlevé le principal ingrédient d'Alien, le stress, l'absence à l'écran des vilaines bébètes...son film était mou du genou à bien des reprises, pas mal mais très en dessous de la tension que doit provoquer un film Alien. Tout comme son "Seul sur Mars" se vautre dans les grandes largesses et gâche son potentiel et ses indéniables qualités esthétiques, ou de mise en scène par un scénario affligeant sur la fin et incohérent à bien des instants.


Mais il y a deux bonnes nouvelles. Tout d'abord Ridley Scott ne réalisera pas la suite de Blade Runner et l'a confiée à Denis Villeneuve, dont le très bon "Sicario" qui vient de sortir mérite d'être vu, contrairement à "Seul sur Mars". La seconde c'est que je crois que j'ai rhabillé Ridley pour l'hiver. Comme çà il aura bien chaud quand il commencera Prometheus 2.

La piste aux lapins :










2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page