top of page

Sauvage

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023

De: Camille Vidal-Naquet


"Sauvage" a fait sensation à la dernière semaine de la critique. On y suit le quotidien d'un jeune prostitué de 22 ans, Léo, qui ne pense jamais au lendemain.

Il vit dans la rue et il y dort car il n'a pas de toit mais çà n'a pas l'air de le déranger. Il n'a pas un rond, il traine une maladie pulmonaire et ne fait rien pour la traiter. Il se laisse vivre ou plutôt survivre.


Camille Vidal-Naquet réussit son premier film par ce portrait à la fois tendre, touchant et "Sauvage" de son personnage.


Félix Maritaud donne chair et fièvre à Léo, après avoir été remarqué dans "120 battements par minute" et "Un couteau dans le cœur". Le film, il le porte sur ses épaules, il est tantôt gentil, farouche, naïf, tendre, amoureux et surtout solaire malgré la noirceur de son existence. C'est un acteur à suivre.


L'idée qu'il s'éprenne d'un autre prostitué hétéro est bonne car ceci va lui donner un fil directeur, également au film qui sinon n'en n'aurait pas. Mais là où le film est le plus fort, c'est moins lorsqu'il montre des scènes rudes un peu trop vues et revues que lorsqu'il montre des clients tout aussi seuls que le personnage. D'ailleurs cet individu surprend parcequ'il cherche la tendresse et l'affection mais qu'il reste insaisissable et plutôt hermétique à ce que de bonnes âmes lui viennent en aide. Les scènes avec le médecin, le vieil homme ou le canadien sont très réussies et émouvantes.

Après le film m'a un peu déçu parce qu’en fait, il ne m'a pas surpris. Je m'attendais pile à cela. Certes le propos naturaliste, brut est réussi. Le fait de ne pas expliquer d'où il vient et pourquoi il en est là est un parti-pris intéressant. Le personnage est attachant et libre oui mais la description de son quotidien, on l'a déjà vue bien des fois et le propos n'est pas particulièrement nouveau ni différent.


En revanche, il arrive à faire accepter le glauque là où nombre de scènes auraient été insoutenables filmées par d'autres. La fin est l'une de celles à laquelle on s'attend et la trajectoire finale déçoit car elle n'est pas expliquée. Il est sauvage certes mais c'est quoi le sens du film ? C'est ici le bémol qui me fait considérer le résultat comme un très bon film mais pas la claque à laquelle certains ont été visiblement confrontés à Cannes. Après, pour un premier film, c'est une très belle réussite et ceci vaut assurément le déplacement en salles.


La piste aux Lapins :





2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Roma

Comments


bottom of page