top of page

Ready player one

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023

De: Steven Spielberg



Voici le nouveau blockbuster de papy Spielberg, censé mettre tout le monde d'accord et foutre une grosse claque à tous les autres réals qui tentent de faire du neuf avec du vieux. La presse est unanime sur "Ready player One" et vous savez quoi ? Ben moi je suis bien moins enthousiaste...

Entendons nous, le film est malin dans ses débuts, nous montrant un monde où la réalité virtuelle est devenue le principal échappatoire et aussi un moyen de contrôler les masses en les faisant vivre dans un monde où aucune limite n'existe. Chacun peut se payer un avatar de soit en mieux ou sous la forme d'un personnage célèbre de la pop culture et vivre de nombreuses aventures. Sauf que le créateur de ce monde est mort depuis cinq ans et propose une gigantesque chasse aux trésors pour retrouver trois clés et hériter de toute sa fortune.


"Ready player one" impressionne par la fluidité avec laquelle il passe du monde réel au monde virtuel. La performance capture est assez bluffante également, notamment dans les regards des personnages ou les cheveux, à tel point qu'on arrive bien à les suivre.

Le seul problème est que le film est une orgie visuelle qui donne franchement super mal à la tête, comme si vous aviez joué durant des heures devant votre console.


La scène de bataille finale ne procure aucune satisfaction car on a l'impression de l'avoir vue mille fois. Et le fait que Spielberg invite de très nombreux personnages de la pop culture, on s'en fout un peu car on n'a pas le temps de les voir tellement ceci bouge vite. Quelques scènes sont très réussies comme le dance floor en apesanteur ou l'immersion dans l'univers de Shining. Le fait de reconnaitre les clins d’œil de Spielberg à cette culture des années 80 et 90 est aussi amusant et accompagne la quête des clés et l'aspect jeu du film.


Mais voilà, à part cela, il y a surtout des personnages unidimensionnels qui vont jouer dans un monde fantasmé à travers des avatars en 3D. La psychologie des personnages est affligeante de simplicité, le méchant est caricatural au possible, la fin est attendue à mille lieues et les scènes de séquence émotion sont à gerber tellement ceci suinte de partout la bonne conscience et les bons sentiments. La morale du film est ultra attendue.


Bref, ce "Ready player one" est certes un roller coaster sympathique, qui fait preuve d'une débauche d'effets spéciaux impressionnants mais bon...l'histoire n'est vraiment pas terrible et putain ce que j'ai eu mal au crâne en sortant !!!!!.


La piste aux Lapins :






3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Roma

Comments


bottom of page