top of page

Réalité

De: Quentin Dupieux



Le moins que l'on puisse dire, c'est que Quentin Dupieux a son univers et qu'il persiste et signe ! "Réalité " est dans la veine de ses précédents longs métrages, de "Rubber" à "Wrong Cops", à savoir complétement perché, avec des histoires s’entremêlant sans forcément de cohérence dans des scènes incongrues avec des personnages ubuesques. Il mélange réalité et gros délire, rendant hommage tant à Lynch, Buñuel qu'à des séries Z bien barrées.


Ceci peut agacer, ce fut mon cas sur "Wrong", où l'overdose de surréalisme m'avait gonflé au bout d'un moment. Je trouvais qu'il était dans la pause et la facilité.


Avec "Réalité", Dupieux a déjà le goût de confier les rôles à deux acteurs bien décalés, Alain Chabat et Jonathan Lambert, parfaits dans ce jeu.


Ensuite, son histoire tiens davantage la route et le délire complet intervient plus tard et de façon presque récréative. Surtout, on comprend pourquoi le film part en sucette. Sa thématique est celle du rêve ou plutôt du cauchemar et des réalités parallèles. C'est bête mais le simple fait qu'il donne ces quelques clés permet au moins de ne pas s'énerver face à cet Ovni mais de le voir avec davantage de bienveillance. Le film s'intéresse à ce qui créé la fiction et joue comme des poupées russes avec un enchevêtrement d'histoires. "Réalité" est un film sur la folie, l'inspiration, et la perte totale de repères sans se prendre la tête dans de multiples digressions verbeuses. Il laisse au spectateur le soin d'utiliser les scènes éparpillées et de les reconstruire ou pas dans sa propre réalité. C'est ambitieux et plutôt réussi cette fois-ci car le thème s'y prête.


Au passage Dupieux délivre aussi un message cynique sur le milieu du cinéma et de la télévision, et le fait même qu'il y'ait cette critique donne au film un point de repère dans son non sens général.


C'est important car le film est souvent très bon. Les scènes sont parfois marrantes, grâce au comique de situation dans lequel Chabat excelle.


Après vous pouvez détester ce film. Il est très très particulier. Dupieux ne cherche pas à donner du sens à ses récits mais à créer un sentiment général. Cette fois ci çà passe mais les autres fois, sera t il assez proche du public ou loin très loin dans la stratosphère ? Dadaiste du 21ème siècle, il déroule un cadavre exquis qui a un peu de direction...


Je ne suis pas certain que "Réalité" soit le film génial que j’attends de Quentin Dupieux, mais le fait qu'il évolue et rende son univers perméable est une excellente nouvelle. Ce type a du talent, des idées et un univers étrange et loufoque. Il peut nous livrer de sacrés délires à l'avenir et peut être des opus qui décolleront très très haut. Le cinéma de l'absurde a trouvé son Pygmalion totalement dédié à la gloire du foutraque.


La piste aux lapins :








2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page