top of page

Mourir peut attendre

De: Cary Joji Fukunaga



Ce 25ème James Bond a eu du mal à être produit puis à sortir avec la pandémie mais il arrive enfin.


Il conclue 15 ans de rôle de Daniel Craig en agent 007 et le fait bien.


Alors rassurez-vous, certes les femmes ont un rôle plus important mais le personnage de Bond reste très masculin et les fans seront satisfait. Il y a de l'action, plein, des gadgets à tout va et un rythme très bien dosé. Globalement Cary Joji Fukunaga, derrière le succès True Detective, s'en sort très bien même si il n'a pas le talent de Sam Mendes dont le Skyfall avait atteint des sommets. Mais il s'en sort mieux que Spectre, le précédent sur lequel Mendes avait été moins pertinent. Donc le film s'en sort bien sur les 5 films avec Craig et surtout il emprunte des chemins surprenants.


Niveau place des femmes, il le fait intelligemment en leur donnant des rôles consistants, un relief qu'on avait vu rarement. James Bond ne sera pas remplacé par une femme contrairement aux rumeurs.


Et puis surtout, la franchise fait ses adieux à Daniel Craig et elle le fait avec deux énormes surprises et aussi un concept intéressant pour justifier de la pérennité de la série et de son perpétuel changement de visage tous les 10 ou 15 ans. Franchement c'est malin.


"Mourir peut attendre" se veut donc plus mélancolique que les autres, montrant un Bond en fin de carrière, qui a des sentiments, des regrets, des questionnements, sans devenir chiant pour autant.

C'est plutôt rafraichissant que de voir que les Broccoli (les producteurs, Amazon n'ayant pas de poids créatif) tentent autre chose, respectent leur interprète. Et c'est aussi un respect du public.

Après rien de très nouveau sous le soleil et heureusement que la production a choisi ces pistes originales car le reste du film reste du Bond très classique, vu et revu 1000 fois, enfin 25 fois et la limite de l'exercice est aussi là. Elle se voit par exemple dans le méchant incarné par Rami Malek, qui ressemble beaucoup trop à d'autres déjà vus et qui frise la caricature. De ce côté là le film est déceptif et les scénaristes ne se sont pas cassés.


Bref, si vous aimez Bond, vous aimerez probablement, les autres çà vous fera c.... comme toujours. Et çà va continuer !


La piste aux Lapins :



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Teddy

A sun

Commentaires


bottom of page