top of page

Les Intranquilles

De: Joaquim Lafosse


Chronique d'une vie quotidienne d'un couple dont le mari, peintre est bipolaire, "Les Intranquilles" a le mérite d'aborder un sujet pas si souvent traité au grand écran.


Leïla Bekhti et Damien Bonnard portent le film de scènettes en scénettes. Hélas, le propos est un peu redondant, étouffé par le jeu des acteurs et prenant assez peu de hauteur.

On finit par comprendre le problème au bout de...10 minutes...mais le film durant 2 heures, on attend quelquechose de plus.


La description de la maladie est donc très bien faite, et refaite mais voilà, pour aller où ?

Trop balisé, le film finit par ne plus émouvoir suffisamment et par se contenter d'une description clinique des états mentaux en montagnes russes du personnage et de l'impact sur sa femme et son fils.


C'est intéressant mais il manque un souffle, un message plus concret, au-delà du constat.


La piste aux Lapins :













0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page