top of page

Back To Black

De Sam Taylor-Johnson



Amy Winehouse a donc droit à son tour à son biopic. Pour l'incarner, l'inconnue Marisa Abela (Iquasi inconnue) s'en sort à peu près sans faire des étincelles non plus. Jack O'Connell joue Blake Fielder-Civil et comme toujours il est excellent. L'acteur du génial "Les poings contre les murs", "71" de Yann Demange, les très bonnes séries"Godless" , "The North Watter" ou "SAS Rogue Heroes" est un atout clair du film.


Hélas niveau mise en scène c'est assez scolaire et fade comme sa réalisatrice Sam Taylor-Johnson, qui n'a pas fait grand chose à ce stade, 50 nuances de Grey n'ayant pas franchement marqué les esprits...Ce n'est pas avec ce film qu'elle changera la donne.


Il faut dire que le scénario est assez attendu puisqu'on connait tout de la chanteuse dont la descente aux enfers fut ultra médiatisée. Le problème c'est que certains passages glauques sont édulcorés comme ses concerts annulés au dernier moment, ses auto mutilations et si Jack O'Connell est excellent, son personnage est écrit de façon moins sombre que ce que la presse titrait. Alors c'est peut-être volontaire, c'est peut-être pour montrer l'adolescente transie d'amour qu'elle était avec cet homme. Mais çà sonne un peu bizarre, comme si les scénaristes et la réalisatrice avaient voulu lisser le personnage.


Certes il n'était pas utile de filmer le plus sombre mais l'effacer à ce point est curieux. On voit donc de loin l'enfer qu'elle a traversé et c'est probablement du à la mise en scène plate. On ne voit pas suffisamment non plus son humour.


Bref le film est trop sage et superficiel et sans point de vue fort. On en apprend autant qu'en lisant la page wikipedia de la star. Dommage.


La piste aux Lapins :




16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page