top of page

Baby Driver

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023

De: Edgar Wright



Edgar Wright est ce genre de réalisateur avec un public de fans qui a toujours un peu de mal à passer la vitesse supérieure...et pour le coup, il signe son meilleur long métrage avec ce "Baby driver" qui sent grave le film culte en puissance !


"Le dernier pub avant la fin du monde" était barré mais conventionnel dans sa rupture de ton, "Scott Pilgrim" avait une bonne dose d'humour et d'action mais s'enlisait dans le film pour ados faussement rebelle, "Hot Fuzz" et "Shaun of the dead" étaient des parodies drôles mais là aussi trop référencées.


Ce qui rend incroyablement fun ce Baby driver, c'est que son concept n'est jamais écrasé par un déséquilibre entre les personnages, une baisse de régime ou une faute de goût improbable. Tout est huilé à un rythme qui force le respect, avec le même humour et la même cool attitude que d'habitude chez Wright mais une maturité inédite. Le film d'autant plus référencé que son héro fonctionne à la musique et donc à une bande son qui guide chacun des casses auxquels il participe. Et pourtant çà fonctionne à merveille grâce au talent de mise en scène d'Edgar Wright mais aussi à ses acteurs, dont un Kevin Spacey aussi

énigmatique que menaçant et un Ansel Elgort qui arrive à devenir attachant là où il aurait pu être une putain de tête à claque, ce qui aurait saccagé l'histoire. Et son rôle étant aussi casse gueule qu'un autre Baby, à savoir celui de Johnny Depp dans Cry Baby, c'est assez balaise.

Le film est un excellent divertissement Rock’n Roll dont la coolitude obsessionnelle du réalisateur fait un bien fou. L'action est menée avec soin, les courses poursuites, genre de scène qui m'a toujours gavé, sont rondement menées.


Le film est élégant, virtuose dans son montage et deviendra probablement un classique. Courrez y !

La piste aux lapins :






0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page