top of page

Alien Covenant

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023

De: Ridley Scott



Lorsque Ridley Scott revient à sa série culte qui le fit connaitre du grand public, ce fut avec un mélange de crainte et d'enthousiasme. Bien sûr les fans étaient ravis de revoir la plus flippante des bébêtes du cinéma SF et de connaitre les origines par leur réalisateur initial et co-créateur avec HG Giger.


Et puis lorsque "Prometheus" sortit en 2012 ce fut la déception. Le résultat était un bon film film de SF mais il montrait beaucoup trop, expliquait tout et du coup il n'y avait aucune tension dans le film. Le talent de mise en scène et plusieurs excellentes idées dont celle du droïde David donnaient cependant au long métrage un charme particulier avec un goût d'inachevé. Et puis surtout, la bête était absente et çà c'était hyper frustrant ! Mais Michael Fassbender était excellent et çà sauvait le reste.

Ridley Scott a visiblement compris la leçon en partie puisque le Xénomorphe est enfin de retour et lui ajoute même un prédécesseur avec le Neomorph, inspiré du requin goblin, flippant aussi à sa manière.


Il choisit donc de revenir au gore (gentil rassurez vous) d'origine et à la course poursuite habituelle tout en conservant sa volonté d’expliquer l'origine des Alien, qui vous sera donc révélée !

Et puis David est en double avec une autre version, Walter. Ridley Scott s'amuse de nouveau à insuffler des thématiques de Blade Runner, son autre chef d'oeuvre SF, dans l'univers Alien. Et c'est plutôt très réussi.


Ainsi, "Alien, covenant" est indéniablement supérieur à Prometheus mais conserve cependant un fort handicap et en acquiert un nouveau. D'abord la surprise est très peu présente voire pas du tout et la tension n'est toujours pas là, comme si le film assurait le fan service.

Ensuite et c'est bien sûr lié, rappelons nous que papy Scott a 79 ans. Et si certains réalisateurs très âgés peuvent surprendre, la plupart font ce qu'ils savent déjà faire et leur créativité n'est peut être pas au top du top. Alors évidemment il est entouré d'une équipe, tout ne repose pas sur un homme un seul mais un plus jeune réalisateur n'aurait-il pas des idées transgressives ? En effet ici, les plans et les méthodes pour lutter contre un Alien ont toutes déjà été vues dans les 4 premier films...et donc sauf à être né après, à avoir loupé les films d'origine et donc à ne pas capter les connections et clins d’œils, on n'est forcément pas surpris et en terrain balisé. Et donc la tension, le suspens restent inexistants. C'est d'ailleurs pour cette raison que la suite de Blade Runner, réalisée par Denis Villeneuve, l'un des grands cinéastes du moment, a davantage de chances d'être à la hauteur car Scott ne réalise pas !


"Alien Covenant" reste cependant un très bon divertissement et pour les fans une explication à une question SF qui date de 1979, il y a presque 40 ans !

D’ailleurs la suite devrait arrivait pile au 40ème anniversaire, dans deux ans. Espérons que Ridley Scott apprenne encore de ses lacunes histoire cette fois-ci de nous livrer un film surprenant de bout en bout. Mais après deux tentatives, il est permis d'en douter.


La piste aux lapins :





2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page