top of page

Guy

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023

De: Alex Lutz



J'aime beaucoup Alex Lutz comme comique, plus pour ses spectacles que son personnage de Liliane qui l'a rendu célèbre. Mais comme une malédiction suit nombre de comiques qui quand ils veulent devenir cinéastes, se plantent et perdent toute inspiration. Ce fut le cas de sa première réalisation, "Le talent de mes amis", sorti en 2015 dans la plus grande indifférence tant il était raté. Mais Lutz aime monter à cheval depuis quelques années et s'est remis en selle d'une façon des plus classes en trouvant un pitch excellent.


Gauthier, un jeune journaliste décide de proposer à Guy Jamet, un artiste de variété française à la gloire passée, de le filmer pour tourner un reportage sur lui. Il le fait car il a appris de sa mère qu'il était son père, sans le savoir.


Pour interpréter Guy, Alex Lutz a eu droit à 5 heures de maquillage par jour et çà se voit. Incroyable résultat car on le reconnait bien évidemment mais il n'a pas l'air grimé, il est juste un vieil homme. Ensuite Alex Lutz donne à son personnage une densité tragique véritablement touchante.


Il est égoïste, coureur de jupons, il vit dans le passé de sa gloire mais pas uniquement. Guy est conscient de sa décrépitude qu'il accepte, il profite juste des derniers moments de gloire, des derniers concerts, de son cheval, de sa femme plus jeune que lui. On le voit se confier face caméra et là où l'exercice aurait pu tourner à un très mauvais sketch, on se prend à s'attacher au personnage, à ses fêlures, ses regrets jusqu'à le trouver sympathique. Il est assez seul au final, il a raté sa paternité avec son seul fils officiel et Alex Lutz arrive à nous émouvoir entre deux blagues, deux sourires.


En fait Lutz réussit brillamment son film car il ne cherche pas à en faire une comédie. Rassurez-vous, il est drôle à maintes reprises mais toujours teinté de bienveillance pour son personnage et de nostalgie pour une époque seventies où tous les excès étaient possibles. Il renvoie aussi à notre inconscient collectif, à ces stars mortes ou has been qui ont baigné notre enfance et s’éloignent peu à peu. Des figures tantôt rassurantes tantôt synonymes d'une culture populaire qu'il est de bon ton de snobber même si plusieurs générations ont dansé dessus.


Avec Guy, Alex Lutz réussit un très bel exercice d'équilibriste et prouve qu'il est un artiste complet, et un excellent acteur.


La piste aux Lapins :






1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Roma

Comments


bottom of page