top of page

Venise 2023 : une sélection ultra classe !



Depuis plusieurs années, le festival de Venise reprends de la vigueur. Accueillant tout aussi bien les films non finalisés pour Cannes en mai que les films des grandes plateformes de streaming interdits de compétition sur la Croisette, la Mostra de Venise a redoré son blason.


Parmi ses lions d'Or depuis 2017 on peut citer Nomadland, Joker, Roma ou La Forme de l'eau qui ont tous cartonné aux cérémonies de prix dont les Oscars.


La 80e édition de la Mostra de Venise qui se déroulera du 30 août au 9 septembre 2023 est surprenante car en pleine grève des scénaristes et acteurs hollywoodiens, on pensait qu'aucun américain ne ferait le déplacement. Or nous aurons le nouveau film réalisé par Bradley Cooper,

Maestro, le film sur la femme d'Elvis Presley Priscilla de Sofia Coppola (voir détail ci dessous), The Killer, le film Netflix de l'immense David Fincher, avec Michael Fasbender en tueur à gages repenti (voir détail ci dessous), le biopic Ferrari de Michael Mann avec Adam Driver (voir détail ci dessous), ou le Hit Man de Richard Linklater et enfin le moyen métrage Netflix The Wonderful Story of Henry Sugar, de Wes Anderson (voir détail ci dessous)..


Toujours en compétition, Luc Besson, libéré de ses plaintes pour agression sexuelle, présentera Dogman, mené par Caleb Landry Jones.


Le grec Yorgos Lanthimos à qui l'on doit la favorite revient avec Poor Things qui a l'air juste génial et revisite le mythe de Frankenstein de façon décalée (voir détail ci dessous).


Pablo Larrain montrera le dictateur Pinochet sous l'angle d'un vampire dans El Conde.


L'italien Matteo Garrone (Gomorra, Reality, Dogman) revient avec Io Capitano qui suit l’incroyable odyssée de deux jeunes Sénégalais en route vers l’Italie.


Stéphane Brizé revient avec Hors saison et Quentin Dupieux avec Daaaaaali ! (voir détail ci dessous).


Bertrand Bonello présente son film de science fiction La bête, initialement prévu avec Gaspard Ulliel


Roman Polanski sera hors compétition avec The Palace, avec John Cleese, Fanny Ardant et Mickey Rourke ...un autre scandale en perspective. Woody Allen présentera hors compté son Coup de chance, tourné en français avec Lou de Laâge, Valérie Lemercier et Niels Schneider.


Infos et bandes-annonces sur certains des films qui marqueront la 80ème Mostra


The Killer : David Fincher s'associe à Michael Fassbender, Tilda Swinton et le scénariste de Seven et Fight Club pour un thriller Netflix !!!

Seven et Fight Club sont deux des chefs d’œuvre de David Fincher, l'un de mes réalisateurs préférés, un grand maitre dont le retour sur Netflix avec Mank était juste excellent. Mais le réalisateur qui a l'habitude de travailler avec la plateforme au N rouge après House of Cards, la série Mindhunter (2017), "Love death and robots" et donc Mank, a signé un contrat de quatre ans avec Netflix. Ce qui signifie qu'il va pouvoir produire et ou réaliser des films et séries avec financement facilité ce qui n'est pas une mauvaise nouvelle en soit. Et donc son prochain long métrage de réalisateur sortira en 2022. Déjà çà, c'est une excellente nouvelle quand on sait qu'on l'a attendu 7 ans entre Gone Girl et Mank. Son scénariste de Seven et Fight Club, l'excellent Andrew Kevin Walker, sera de retour.

Troisième bonne nouvelle, il s'agira de l'adaptation de la bd thriller intitulée The Killer, bandes dessinée française de Matz (Alexis Nolent) et Luc Jacamon, publiées chez Casterman. On y suivra un tueur à gages dont les remords lui font prendre conscience de ce qu'il a fait durant des années. Il subit une crise psychologique lorsque la morale surgit dans sa tête. Le génial Michael Fassbender, l'un des meilleurs acteurs au monde, devrait jouer le rôle principal. C'est excellent car on l'imagine très bien dedans (son rôle dans Shame ou de David dans Prometheus et Alien Covenant, ou de Magneto dans les derniers X Men). Et puis çà fait plaisir car sa carrière patinait sévère depuis trois ou quatre ans et il ne tournait quasiment plus. Certes on l'attend dans le prochain Taika Waititi (Thor Ragnarok, Jojo Rabbit) mais jouer pour Fincher lui assurera un fort démarrage de propositions.

Mais le casting s’enrichit d'une des plus grandes actrices au monde, Tilda Swinton, qui rejoint donc ce projet dont la hype explose de fait !


Adam Driver sera Enzo Ferrari pour Michael Mann aux côtés de Penelope Cruz, Shailene Woodley et Jack O'Connell

Voici une arlésienne de cinéma qui va enfin se réaliser et permettre à l'immense Michael Mann de tourner de nouveau, à 80 ans. Michael Mann s'est fait très rare ces dernières années puisque "Public ennemies" avec Johnny Depp et Christian Bale remontait à 2009 et que son "Hacker" sorti en début d'année est passé inaperçu et n'a pas soulevé des critiques dignes du réalisateur de "Heat" et "Collateral". Mann s'inspirera du livre Enzo Ferrari: The Man, the Cars, the Races et se déroulera en 1957. Alors que la faillite menace sa firme co-fondée avec épouse et que le couple va mal suite au décès de leur fils. Enzo Ferrari se lance alors sur une course légendaire, leMille Miglia. Annoncé depuis 2014, le film a vu passer Christian Bale puis Hugh Jackman en rôle titre. Mais Bale ne pouvait gagner assez de poids en peu de temps et a du laisser tomber.


Penelope Cruz sera Laura Domonica Garello Ferrari qui épousa le pilote en 1923. Le génial et omniprésent Adam Driver aura le rôle-titre, après avoir incarné un autre richissime italien avec House of Gucci de Ridley Scott. Shailene Woodley jouera Lina Lardi, sa maîtresse.

L'excellent Jack O'Connell jouera le coureur auto Peter Collins et Patrick Dempsey jouera Piero Taruffi. Jack O'Connell a été découvert dans la série Skins version britannique puis dans le génial "Les poings contre les murs", dans "Invincible" d'Angelina Jolie, "71" de Yann Demange, "Money Monster" de Jodie Foster , dans la très bonne série Netflix "Godless" ou l'excellente série "The North Watter".

Le maitre Michael Mann est de retour !!!!!!!!!!!!



"Poor Things" : Emma Stone en Frankeinstein pour Yorgos Lanthimos (La favorite)


Après The Lobster et Mise à mort du cerf sacré, puis l'excellent "La favorite", qui a valu à Olivia Colman l'Oscar de la meilleure actrice, Yorgos Lanthimos poursuit son excellente carrière et s'impose peu à peu comme un réalisateur avec qui il va falloir compter. Il retrouvera l'une de ses actrices de "La Favorite", à savoir Emma Stone pour une variation libre autour du mythe de Frankenstein.Adapté du livre Poor Thing d’Alasdair Gray, le réalisateur pourra apporter tout le cynisme et le goût du malaise qui caractérisent ses films. Emma Stone jouera Bella Baxter, une femme« émancipée, volatile et sexy », qui préfère se noyer plutôt que de subir son mari violent. Sauf qu'elle est ressuscitée par un chirurgien qui va remplacer son cerveau par celui du bébé qu’elle portait au moment de sa mort. Sympa ! Bon c'est sur que c'est un piti peu glauque et dérangé. Tony McNamara, génial scénariste de "La favorite" et de l'excellent série "The Great" avec Nicolas Hoult et Elle Fanning, se charge de co-écrire le film avec Yorgos Lanthimos. Willem Dafoe et Mark Ruffalo complètent le casting.


Le film est daté pour le 11 octobre en France et passera à coup sur au festival de Venise juste avant où La Favorite avait commencé son excellent parcours critique,


En tout cas la bande-annonce est géniale!




The Wonderful Story of Henry Sugar, de Wes Anderson



Wes Anderson va sortir trois films en deux ans pour notre plus grand plaisir mais a déjà un autre projet en tête.


Après avoir signé les bijoux que sont La Famille Tenenbaum, La Vie aquatique, À bord du Darjeeling Limited, Fantastic Mr. Fox, Moonrise Kingdom, The Grand Budapest Hôtel, L'Île aux chiens....la sortie de "The French Dispatch", à l'automne 2021, signait son film le plus abouti visuellement et peut être un peu déceptif car caricaturant son propre style.


Son film suivant "Asteroid City" a eu un accueil là aussi plus partagé avec l'impression qu'il y a désormais la presse qui se régale de brûler son ex idole en hurlant au fait qu'il ne change pas son style et empêche l'émotion et une autre partie de la presse qui trouve le résultat génial.


Son projet suivant sera adapté de l'auteur pour enfants Roald Dahl, dont il avait tiré le film en stop-motion Fantastic Mr. Fox., excellent film marqué de son style unique drôle, inventif et mélancolique.


Netflix ayant les droits d'adaptation de Roald Dahl, ce sera sur Netflix que le film sortira.


La merveilleuse histoire de Henry Sugar et Six autres sera composé de quatre histoires et acteur (Benedict Cumberbatch, Rupert Friend, Ralph Fiennes, Dev Patel, Ben Kingsley...) jouera des rôles différents dans chaque segment. Henry Sugar est un homme fortuné addict de jeux d'argent et qui va développer un super-pouvoir, celui de voir à travers les objets. Très vite il est repéré dans les Casino et vu de façon très louche.



"La bête" de Bertrand Bonello ("Saint Laurent", "Apollonide")


Bertrand Bonello est un artiste parfois clivant mais qui sait prendre des risques, que ce soit avec son "Saint Laurent", son "Apollonide" ou son brillant "Nocturama". Son prochain projet devait réunir Léa Seydoux et Gaspard Ulliel sur un récit d’anticipation. Suite à son décès tragique, c'est George MacKay, vu dans "1917" signé Sam Mendes, "Captain Fantastic", ou "Le gang Kelly" qui remplacera Gaspard. Dans La bête, « les émotions sont une menace ». Une femme se décide à « purifier son ADN dans une machine qui va la plonger dans ses vies antérieures et la débarrasser de tout sentiment fort ». Alors qu'elle traverse trois périodes distinctes (1910, 2014 et 2044), cette dernière rencontre un homme qu'elle pense connaitre depuis toujours. Le fantastico-romanesque peut virer très culcul mais avec Bonello, c'est peu probable et c'est même un projet très excitant car on a hâte de voir sa proposition qui sera probablement sombre et existentielle.


Priscilla de Sofia Coppola

Alors que le Elvis de Baz Luhrmann a été un carton critique et public, avec près de 300 millions de dollars de recettes dans le monde, Sofia Coppola veut de nouveau s'intéresser au King mais sous l'angle de son épouse, Priscilla.


Cailee Spaeny jouera le rôle titre, la fille d'un officier de l'armée de l'air qui fera craquer le beau Elvis, déjà star du rock en Amérique, durant son service militaire sur la base allemande de Bad Nauheim.


Jacob Elordi, acteur de The Kissing Booth et la série Euphoria, succédera à Austin Butler dans la peau d'Elvis Presley.



« DAAAAAALI ! » de Quentin Dupieux


Quentin Dupieux a sorti deux films en 2022 avec le très réussi "Incroyable mais vrai" puis le fumeux Fumer fait tousser.


Son film 2024, Yannick racontera comment un spectateur d’une pièce de théâtre arrive à exiger des comédiens qu'ils jouent autre chose en les menaçant de quelquechose qui sera au cœur du film. Raphaël Quenard, Blanche Gardin, Pio Marmaï et Sébastien Chassagne seront les acteurs principaux.


Mais le 1er novembre sortira son film « DAAAAAALI ! »


Casting encore classe avec Edouard Baer, Pio Marmaï, Pierre Niney, Jonathan Cohen, et Jérôme Niel, Anaïs Demoustier, Gilles Lellouche Pierre Niney et Alain Chabat.


Une jeune journaliste française va rencontrer Salvador Dali pour un projet de documentaire.

Salvador Dalí sera incarné par six acteurs différents : Jonathan Cohen, Pio Marmaï, Edouard Baer, Gilles Lellouche, Didier Flamand et un autre tenu secret.


Il y sera question du célèbre peintre du surréalisme dont les rêveries semblent coller à merveille au réalisateur. On n'en sait pas plus à ce stade sauf que le film est en tournage pour une sortie en 2023.


"The Palace" de Roman Polanski

Roman Polanski est un grand réalisateur, artistiquement parlant mais la polémique qui l'a suivi depuis les années 70 et sa condamnation aux Etats-Unis qu'il a fuie, continue d'alimenter le débat. Faut-il l’ostraciser, ne pas voir ses films, ne pas les récompenser ? Avec J'accuse qui reçut le César du meilleur réalisateur et après des mois d'affrontement entre pour et contre, la polémique a repris bien plus fort que les années précédentes allant jusqu'à son exclusion de l'académie des Oscars et des Césars. Le réalisateur ayant 87 ans, on pouvait se dire qu'il allait raccrocher. Sauf que pas du tout puisqu'il tournera The Palace, drame se déroulant dans un hôtel Suisse hyper luxueux à la veille du Nouvel An 1999. Le polonais de 87 ans, Jerzy Skolimowski (Le Départ, Essential Killing...) écrit le scénario. Un truc de jeunes probablement. Et c'est un producteur italien, Luca Barbareschi, qui porte le projet. Mickey Rourke, Oliver Masucci, Fanny Ardant ou John Cleese font partie de la distribution.

Comments


bottom of page