top of page

Un petit boulot

De: Pascal Chaumeil




Le regretté Pascal Chaumeil nous livre comme film posthume une comédie noire et tendre comme on en voit trop veut dans le cinéma hexagonal.


Il retrouve Romain Duris après "L'arnaqueur" et confie les dialogues et le scénario à son autre acteur, Michel Blanc qui excelle tout au long du film de son cynisme ravageur. En patron de la mafia locale dépité de tout mais pas forcément sans sentiments, Michel Blanc trouve un rôle sur mesure et on se dit qu'on le voit vraiment trop peu.

Romain Duris interprète Jacques, chômeur d'une ville désindustrialisée, qui vient de se faire larguer par sa copine et à qui le bookmaker joué par Michel Blanc propose un petit boulot, à savoir tuer sa femme.


Le film est rythmé de bout en bout, passant de vanne en comique de l’absurde grâce aussi à des seconds rôles dans le bon ton désabusé avec notamment Alex Lutz ou Gustave Kervern.

Les dialogues sont donc très bons et forcément, interprétés par cette brochette d'acteurs au top et filmés par un réalisateur ayant le sens du découpage efficace, ceci donne une très bonne comédie.


On évite même ce qui avait plombé un peu "L'arnaqueur", à savoir le glamour un peu trop cliché des comédies américaines. C'est certes hyper bien monté et donc très efficace mais on ne s'agace pas de bons sentiments à aucun moment.

C'est grinçant à souhait, surprenant tout du long.


Cet humour décalé vous est donc fortement recommandé par votre blanc lapin préféré, histoire de vous divertir avec esprit !


La piste aux lapins :




















































































































































































































































Terrence Malick

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page