top of page

Star Wars Rogue One

De: Gareth Edwards



Voici donc le 1er spin off de la saga Star Wars, Disney ayant décidé de rentabiliser l'achat de Lucas Film en lançant entre chaque épisodes des deux nouvelles trilogies en cours, un film se situant à un moment de l'histoire officielle et s’intéressant à d'autres personnages que les Skywalker. Pas de Jedi et d'enjeux de filiation ici mais l’histoire d'une bande de rebelles décidés à voler les plans de l'étoile noire pour permettre à la résistance de détruire ensuite cet engin de mort. Le film se situe donc avant "Un Nouvel espoir", le quatrième épisode et 1er historique.

Et le moins qu'on puisse dire c'est que le film est excellent alors qu'on pouvait craindre une simple démarche commerciale et que les reshoots nombreux opérés cet été sur le film pouvaient grandement rendre dubitatifs sur le résultat.


On ne connaitra jamais l'ampleur effective des scènes retournées à la hâte mais le film a clairement une identité à part entière dans la galaxie Stars Wars tout en étant un film de la saga. Comme pour le septième épisode sorti l'an dernier, le féminisme est assumé avec une héroïne emblématique. Félicity Jones est de tous les plans et elle assure grave face à un casting de tout premier plan avec Ben Mendelson en grand méchant, Diego Luna, Mads Mikkelsen, Riz Ahmed ou Forest Whitaker. Il est évident que le casting aide à incarner ces personnages ultra tendus dans une galaxie où l'Empire est sur le point d'écraser la rébellion.


Le robot K-2SO est un des personnages les plus réussis, et non un faire valoir comique. Un certain personnage de la trilogie originelle est de retour, de façon totalement inattendue puisqu'on ne voyait pas comment le faire revenir et bien sûr Dark Vador is back ! Alors certes, il a très peu de scènes mais ceci suffit à assurer le fan service.


Globalement le film est très tendu et c'est avant tout un film de guerre, sans l'humour potache qu'on peut trouver dans d'autres Star Wars, c'est sombre voire même très sombre. Le film est crasseux et montre un monde totalement dominé par l'Empire, où les rebelles ont du s'adapter à la violence de leurs ennemis et oublier certains de leurs principes. Cette idée est excellente car elle donne de l'humain et de l'attachement immédiat aux personnages. Or cette complexité là faisait défaut au Réveil de la force.


Ce choix scénaristique qu'on n'attendait pas de Disney rassure et donne au film une très belle ampleur. Le dernier quart d'heure fait décoller le film, déjà d'excellente facture, parmi les meilleurs de la Saga, juste après L'empire conte attaque et Un Nouvel Espoir. Tous les ingrédients des meilleurs opus sont là, y compris des enjeux dramaturgiques simples et forts. Rogue One est donc non seulement une excellente surprise et satisfera tous les fans mais c'est surtout le signe que Disney a choisi de respecter religieusement l'univers en question et de se fixer des objectifs de plus en plus haut, et çà, c'est très très rassurant. La saga Star Wars retrouve le souffle et se renouvelle.

La piste aux lapins :










Posts récents

Voir tout

Коментарі


bottom of page