top of page

Mystère à Venise

De Kenneth Branagh



Kenneth Branagh a été un grand réalisateur au début de sa carrière de « Dead again » à ses adaptations très réussies de William Shakespeare.


Puis fin des années 90, il a perdu son talent avec des adaptations moins réussies, survivant plutôt par ses rôles au cinéma avant de revenir à la tête de Thor chez Marvel.


Mais l’originalité n’était plus là et quand il réalisa le remake du « Crime de L’Orient Express", le résultat était gênant malgré son casting de stars. Trop téléphoné, trop sage, trop caricatural d’Agatha Christie. Son second opus d’adaptation de la romancière, « Mort du le Nil », était un peu plus réussi mais d’une facture assez plate. Regardable mais oubliable.


Avec « Mystère à Venise » on retrouve les mêmes défauts, ce petit côté téléfilm de luxe en mode réalisation pépouse. Mais curieusement, le film est meilleur parceque Branagh use de deux bonnes idées.

D’abord il mélange le style « whodunit » de la romancière avec le style horrifique. L’ambiance donne au tout un ton plus intéressant. Certes çà ne fait pas peur une seconde et c’est très appuyé, lourdaud dans la réalisation comme depuis 20 ans chez Kenneth Branagh, mais ceci passe quand même. La rencontre de Cluedo et des fantômes c’est…original, à défaut d’être fin. Autre bonne idée, donner à Hercule Poirot une identité plus intéressante avec une nostalgie voire une dépression ambiguë. Pas mal;


La piste aux Lapins :



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page