top of page

Midnight Special

De: Jeff Nichols



Après "Take shelter" qui m'avait gonflé et "Mud" qui m'avait conquis au point d'être le number one du classemennt du blanc lapin 2013, Jeff Nichols revient avec un film de science fiction.

Il conserve son rapport particulier à la nature et emprunte à Steven Spielberg et son "Rencontre du troisième type" pour raconter l'histoire de ce père poursuivi par le FBI et une secte religieuse qui veulent récupérer son enfant aux pouvoirs surnaturels.


Le film est plutôt efficace entre scènes surnaturelles et scènes d'actions, portés par d'excellents acteurs, le toujours fidèle Michael Shannon, Joel Edgerton, Kirsten Dunst...


Adam Driver apporte une touche un peu plus humaine que les autres personnages car en fait j'ai eu le même sentiment qu'avec Take shelter sur l'émotion du film en général...j'ai trouvé l'ensemble assez froid paradoxalement et très éloigné de Spielberg si ce n'est le scénario qui n'est vraiment pas du tout original. La mise en scène est très bonne, le film réserve des surprises mais au fond on ne sent pas une grande nouveauté dans la thématique.


Ce qui est réussi dans le film c'est ce mélange d'intimiste et de science fiction classique. La famille et la croyance restent au centre du long métrage mais on ne comprend pas au final pourquoi le gamin est ce qu'il est dans cette famille là et c'est pour le coup frustrant. Au moins Nichols nous évite des pleurnicheries spielberguiennes. Mais ce manque d'affect, cette rigidité des sentiments empêche le film d'atteindre un niveau plus élevé et c'est dommage. Dommage car il y a d'excellentes séquences. L'épure des dialogues donne une tonalité trop clinique, et dessert l'authenticité des personnages. On ne connait pas leur passé donc les voir courir stressés c'est bien mais c'est un peu light. Trop de rétention d'information pour ménager le suspens finit par décevoir. En effet le film est tendu et très bien réalisé mais son dénouement n'est pas à la hauteur, il fait fadasse. D'autres thématiques comme l'angoisse de la protection de sa progéniture, la crainte d'en être séparé sont bien évidemment des forces du film.


Au final "Midnight special" vaut le coup d'être vu mais ce n'est pas le chef d’œuvre qu'on aurait pu espérer de son réalisateur.


La piste aux lapins :





















































































































































































































































Terrence Malick

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page