top of page

J'ai perdu mon corps

Dernière mise à jour : 11 janv. 2023

De: Jérémy Clapin



Le pitch : À Paris, la main tranchée d’un jeune homme s’échappe d’une salle de dissection, bien décidée à retrouver son corps. Au cours de sa cavale semée d’embûches à travers la ville, elle se remémore toute sa vie commune avec lui, jusqu’à sa rencontre avec Gabrielle.


Curieux projet que ce "J'ai perdu mon corps" qui s'adresse clairement à un public adulte et adopte un parti pris original. La main coupée du héros va donc se souvenir de sa vie lorsqu'elle ne formait qu'un avec ce jeune homme qui a vécu un fort trauma étant enfant et tentait malgré tout de survivre dans le Paris d'aujourd'hui avec un espoir chevillé au corps.

Par une rencontre qui le fait avoir un coup de cœur, il va lâcher son boulot de livreur de pizza pour se rapprocher de celle qui l’anime enfin et lui redonne un futur possible.


Jérémy Clapin alterne des scènes d'aventure de cette main paumée, teintée de scènes burlesques et apporte une franche mélancolie à de nombreuses scènes. Son histoire parle du temps qui passe et la fragilité de l'existence, qui tient à un fil, celui d'un accident, de plusieurs accidents. Mais malgré l'aspect sombre du quotidien de son personnage, il arrive à instiller de la poésie comme fil rouge d'un espoir et d'une raison de poursuivre.

"J'ai perdu mon corps"mêle tendresse pour ses personnages et délicatesse du trait comme du récit. Le fantastique au départ curieux finit par servir une histoire simple mais extrêmement touchante, servie également par une très bonne bande-son. L’onirisme de l'ensemble n'empêche pas de parler de solitude, de deuil, de passage à l'âge adulte.

D'ailleurs on oublie assez rapidement l'animation pour se concentrer sur l'histoire des deux personnages principaux.


Pour un premier film, c'est une réussite éclatante.


La piste aux Lapins :






0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page