top of page

Irréductible

De: Jérôme Commandeur



Le pitch : Vincent Peltier, paisible employé aux « Eaux et forêts » à Limoges, est incité à démissionner à cause d’une révision des effectifs, ce qu’il souhaite le moins du monde. Une inspectrice trop zélée décide de le muter dans les pires endroits au monde pour le pousser à renoncer. Elle l’envoie donc au Groënland pour protéger les chercheurs d’une base scientifique des attaques d'ours.

Je ne m'étais jamais intéressé à Jérôme Commandeur avant par curiosité et face aux excellents retours de ses derniers spectacles, de tenter de voir son dernier one man show sur Amazon Prime. Et j'étais mort de rire du début à la fin avec ce talent très particulier qu'a Commandeur de jouer sur sa bouille ronde mais malicieuse pour envoyer des skuds pas politiquement corrects du tout.

Ma curiosité a donc été éveillée en apprenant qu'il avait gagné le prix du meilleur film au festival de l'Alpe d'Huez. Et soyons clairs, sa comédie est très réussie en jouant des clichés du fonctionnaire avec férocité mais sans tomber dans un humour de droite sans nuances, même si Christian Clavier y tiens un rôle de cheminot vraiment féroce.

Gérard Darmon est hilarant à chaque apparition et Commandeur est aussi drôle que sur scène, alternant vannes toutes les 3 minutes maximum et évitant de tomber dans une niaiserie propre à beaucoup de comédies françaises dès lors qu'on sort de la zone de gags. Jérôme Commandeur a du respect pour son public et a donc signé un vrai scénario avec une vraie histoire tout en nous amenant dans des paysages dépaysants et hostiles histoire de bien martyriser son personnage. L'humour est vache mais tendre envers les fonctionnaires qui certes se font défoncer mais avec énormément de caricature au 10ème degré, ce qui permet de comprendre assez vite que ce n'est pas une charge mais plus un clin d'œil aux énormes clichés en les alignant tous les uns après les autres.

La qualité d'écriture et l'humour grinçant allié à une mise en scène rythmée, équilibrée sur un film court en longueur font de cet Irréductible une très bonne surprise.



La piste aux Lapins :



































































































































Terrence Malick

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page