top of page

Convoi exceptionnel

Dernière mise à jour : 13 janv. 2023

De: Bertrand Blier



Voici 9 ans que j'attendais le retour de l'un des plus grands et iconoclastes auteurs français. Enfin, il revient et retrouve son fidèle acteur, Gérard Depardieu, énorme et génial comme d’habitude.

Pour l'accompagner il embauche Christian Clavier pour la première fois et on a beau détester au apprécier l'animal, avouons qu'il s'en sort très bien dans ce rôle écrit pour lui.

Le film a un pitch excellent : un homme en rencontre un autre dans la rue et lui explique qu'il a le scénario de sa vie sous les mains et que l'autre entre dans sa vie à ce moment là et qu'ils doivent aller tuer un mec pas loin, un inconnu.

C'est de l'absurde et du Bertrand Blier pur jus. Çà ne ressemble à rien d'autre, c'est original et détonnant dans le cinéma actuel et c'est normal.

Blier a toujours conservé ce style décalé où les personnages et le fil des histoires n'ont pas de rationalité classique, où les hommes et femmes jouent des morts devant la caméra car Blier s'amuse et jubile de jouer avec les codes de la fiction. Il taquine son spectateur et nous envoie un beau clin d’œil, comme si il nous disait "hé les mecs, je ne suis pas encore mort, me revoici !".

Et cette façon d'être différent aujourd'hui en n'ayant rien changé de son style en 50 ans, c'est ce qu'on appelle parfois...le panache. Et Dieu que c'est rare. Mais Dieu n'existe pas, non ?

Cette métaphysique probablement inaccessible pour une bonne partie du public qui veut des histoires proches du réel ou gavées d'effets spéciaux, forcément, çà fait un bien fou. Cà requinque.

Entendons nous, nous sommes loin des grands Blier et plus proches de son dernier, "Le bruit des glaçons", qui était très réussi lui-aussi. Et puis voir ces retrouvailles entre Blier et Depardieu et cette connivence entre Depardieu et Clavier...c'est con mais çà fonctionne, c'est évident et donc le film prend une dimension. On parle de liberté, de choix de vie, de mort, de destin...toujours en rigolant, avec des blagues de salle gosse.

"Convoi exceptionnel" est probablement un adieu, un dernier tour de piste pour le fils de Bernard, qui, à 80 ans, a expliqué combien il avait été difficile de monter le film à cause de...son âge...les cons ! Mais sait-on jamais, un petit miracle comme un retournement de situation dans son dernier film, un mort qui se réveille, une vie et des personnages qui s'inversent. On appelle cela l'espoir, l'envie de vivre de poursuivre.

Blier a toujours su insérer de l'émotion au milieu de ses dialogues crus qui parlaient de cul ou de rapports humains avec froideur. Mais là "Convoi exceptionnel", sous ses airs potaches et cabots, a ce petit air de "je ne veux pas mourir" et c'est émouvant, particulièrement pour un cinéphile qui respecte autant le travail de cet enfoiré de Blier. Comme Blier le fait dire à ses acteurs, ils resteront éternels mais lui-aussi. Blier restera désespéré de la vie jusqu'à la fin mais pourvoyeur de vie aussi !

Alors merci Monsieur Blier pour ce peut être dernier opus et merci pour "Les valseuses", "Préparez vos mouchoirs", "Buffet froid", "Beau-père", "Tenue de soirée", "Trop belle pour toi", "Merci la vie", "Un, deux, trois soleil", "Mon homme", et "Le bruit des glaçons".

Vous m'avez donné un certain recul sur la vie qui me sert encore aujourd'hui et c'est énorme. Respectueusement.


La piste aux Lapins :




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page